Webinaires des Lauréats du RQRM: Alexandre Gagnon, Lauréats du concours Chimie 2018

Webinaires des Lauréats du RQRM: Alexandre Gagnon, Lauréats du concours Chimie 2018

Pr Alexandre Gagnon

Vers le développement d'inhibiteurs non nucléosidiques des méthyltransférases de l'ADN

Lauréat Chimie thérapeutique 2018
Professeur
Département de chimie, Université du Québec à Montréal

 

Biographie

Suite à des études postdoctorale à l’Université Columbia (NY, EUA) et une carrière chez Boehringer Ingelheim Canada puis Constellation Pharmaceutique, le Pr. Gagnon s'est joint au département de chimie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il a monté un programme se portant sur le développement de réactions impliquant des espèces organobismuth et sur le développement d'inhibiteurs de cibles impliquées dans l'expression des gènes tel que les méthyltransférases de l'ADN, les bromodomaines et le facteur de transcription YAP-TEAD. Pr Gagnon a établi des collaborations avec plusieurs groupes industriels et académiques du Canada, Mexique et Europe, a reçu le prix Thieme Chemistry Journal Awards 2014, un prix de relève en recherche de l'UQAM en 2017, et un prix d'enseignement en 2019.

Résumé de la présentation


Les méthyltransférases de l'ADN (DNMTs) catalysent le transfert d'un groupement méthyle du S-adénosylméthionine vers sur l'ADN pour produire la C5-méthylcytosine et le S-adénosylhomocystéine, menant au silençage des gènes associés. Cette modification épigénétique joue un rôle important dans la différentiation cellulaire, mais est déréglée dans plusieurs types de cancers. Le vidaza et le dacogène sont les deux seuls médicaments approuvés pour le traitement du cancer qui ciblent les DNMTs. Cependant, leur mécanisme d'action reposant sur une incorporation dans l'ADN, ces médicaments présentent une forte cytotoxicité. De plus, ces médicaments possèdent des mauvais profils pharmacocinétiques et requièrent un dosage i.v. Ainsi, il y a un besoin urgent pour des inhibiteurs non-nucléosidiques des DNMTs qui possèdent de bonnes propriétés biopharmaceutiques. Dans cette présentation, nos travaux sur la synthèse des composés NSC, des inhibiteurs de DNMTs de la littérature, seront illustrés. Une emphase sera mise sur l'importance de la validation de hits dans le processus de découverte du médicament. Nos résultats découlant d'un criblage RMN de fragments seront présentés.

Date: Jeudi, 24 septembre 2020, de 12h00 à 13h00 (heure différée de l'est).

s'inscrire.

Retour à la liste des nouvelles